Entretien d’embauche : Quelques conseils pour parler de ses défauts

Dernière mise à jour 18 juillet 2013.

Entretien d’embauche : Quelques conseils pour parler de ses défauts

Entretien d’embauche : Quelques conseils pour parler de ses défauts

Vous êtes compétent, expérimenté… mais vous avez, aussi, des lacunes ! Et souvent, c’est au moment de l’entretien d’embauche que le recruteur vous posera des questions à ce sujet. Sans oublier que la fameuse question « selon vous, quel est votre point faible/défaut ? », est un grand classique. Alors comment en parler avec toute la confiance qu’il faut ?

Les recruteurs posent cette question, de façon générale, pour évaluer vos aptitudes comportementales et votre ouverture d’esprit mais aussi, la perception que vous avez de votre propre personnalité. Il est donc important d’adopter la bonne attitude et de trouver les mots qu’il faut.

Les compétences techniques ne suffisent pas !

Aujourd’hui, une entreprise pour être compétitive doit compter sur des collaborateurs compétents, ayant des compétences techniques mais aussi des qualités humaines car vous serez amener à travailler en équipe et à adhérer à la culture d’entreprise. En vous posant une telle question, le recruteur évalue votre clairvoyance et votre capacité à être objectif.

Tout est dans la façon de le dire !

Il ne faut pas croire qu’il existe des défauts universels. Chaque poste correspond à un profil et ce trait de caractère qui peut sembler faire défaut à un poste peut s’avérer être un atout de taille dans un autre poste.

Toutefois, les experts conseillent « d’apprendre » à évoquer ses défauts. Tout dépend comment vous présenter votre défaut. Disons, qu’il est intéressant de le présenter dans un contexte bien défini pour permettre au recruteur d’y voir un point fort. Une personne colérique, même si c’est un défaut, peut vite sembler exigeante en matière de qualité si vous dîtes que vous vous emportez rapidement dès que le travail n’est pas bien fait.

Un défaut n’est pas une fatalité

Montrer qu’on est conscient de son défaut, le qualifiant de « point faible » montre au recruteur que vous pouvez très bien le masquer et l’atténuer puisque vous en êtes conscient. En évoquant ce défaut, montrez que vous êtes prêt à changer en compensant autrement. Si vous êtes de nature « timide », expliquez qu’en dehors du travail vous participez à des clubs ou autre actions sociales pour essayer de canaliser cette timidité

Bref, parler de ses défauts, c’est aussi les présenter en atout. A condition d’y apporter une solution. Ne jouez surtout pas l’excès de confiance car le recruteur peut vous tester de 1001 façons pour mieux connaitre votre personnalité ; Jouez plutôt la carte de l’honnêteté !

Lire également

Lire également Les rubriques du CV

Article suivant

Article précédent

Articles similaires