Parler des trous dans son CV

Dernière mise à jour 6 juin 2013.

Parler des trous dans son CV

Les trous dans votre CV… vous savez, ces moments de creux pendant lesquels vous n’avez rien fait ou presque! Sur un CV, c’est souvent un souci pour vous, mais aussi pour le recruteur qui aura besoin de savoir pourquoi, pendant cette période (en mois ou en années) vous vous êtes arrêté. Faut-il en parler ?  Comment en parler pour que cette période ne soit pas mal perçues par le recruteur ? Ne vaut-il pas mieux mentir ?

Pourquoi y a-t-il des trous dans votre CV ?
Voici la première question à vous poser. Il est important d’avoir une explication pour, par la suite, décider d’en parler ou pas. Les vides dans un CV résultent, en général, d’une période de chômage ou de mauvais choix professionnels. Mais il est aussi possible que vous ayez choisi de prendre un congé parental avec l’arrivée d’un bébé ou tout  simplement de passer une année sabbatique.
Même si les raisons vous semblent évidentes, les choses sont différentes pour le recruteur qui peut réellement tout s’imaginer !
Il arrive que certaines situations s’assument pleinement. C’est le cas   de l’éducation de vos enfants par exemple. Mais pour d’autres situations, c’est un peu plus complexe puisqu’elles résultent de mauvais choix de votre part. Dans ce cas, vous pouvez aussi assumer et expliquer à moins que ces mauvais choix se soient souvent répétés.
Dans tous les cas, nous vous conseillons d’assumer votre expérience et d’en parler. Si vous commencez à mentir, le recruteur va vite s’en rendre compte. Essayez d’expliquer que vous avez beaucoup réfléchi à vos erreurs et que vous avez gagné en maturité.
Un vide n’est pas un piège si vous éclaircissez les zones d’ombre de votre CV. Le combler artificiellement en vous inventant des expériences fictives ? Chercher systématiquement des excuses ? Oubliez !

Valorisez ce vide !
Faire d’un vide dans le CV un argument vous demandera d’effectuer un réel travail sur vous–même impliquant quelques remises en question. Mais au moins, vous aurez compris vos choix, vos erreurs et vous ne serez que davantage prêt à cette nouvelle aventure professionnelle. Et surtout, n’oubliez de sourire en expliquant ces vides, le recruteur ressentira cette sérénité et confiance en vous.

Lire aussi :
Le déroulement d'un entretien d'embauche

Article suivant

Article précédent

Articles similaires